Bienvenue sur le Site Internet de l’Association des Chercheurs et Généalogistes des Cévennes.

Notre association rentre, en 2018, dans sa trentième année . Elle couvre le territoire des Cévennes, dont la délimitation est toujours un peu controversée, selon les uns et les autres : chercheurs, historiens, et même chacun d’entre nous, parce que à cheval sur plusieurs départements : Gard, Lozère, Hérault, et même une partie de la pointe sud de l’Ardèche. Nous retrouvons cette géographie dans nos lieux privilégiés de recherches que sont les Archives Départementales des trois départements sus nommés, sans exclure évidemment l’ensemble des communes qui touchent chacun d’entre nous dans notre histoire personnelle et singulière.
C’est sur ce large territoire que l’ACGC, conformément à ses objectifs d’origines, regroupe des chercheurs et généalogistes amateurs afin de favoriser l’entraide et les échanges, mais aussi la diffusion de leurs travaux. Elle est aussi un outil de sauvegarde en complément des organismes officiels.
Durant toutes ces années, les adhérents de notre association, ont apporté par leur travail bénévole une importante collection de numérisation et de relevés, de registres paroissiaux, d’Etat civil, de notaires, mais aussi des monographies familiales et communales dont l’ensemble constitue une somme de ressources considérables enrichie régulièrement par de nouveaux travaux. Ce travail est le fondement même de l’ACGC. Il est mis à la disposition de nos adhérents par l’intermédiaire de notre partenaire Brozer/Téléarchives qui en assure la mise en ligne.
Sur ce site vous trouverez également ce que notre association propose pour répondre aux objectifs qu’elle s’est donnée. Bonne lecture.
Attention : Notre association n’effectue aucune recherche particulière que ce soit pour ses adhérents ou des personnes extérieures, il est absolument inutile de nous envoyer un message à ce sujet . Les adhérents peuvent par contre obtenir une aide grace aux questions/réponses du bulletin trimestriel.

Réunion trimestrielle à Saint-Denis

Réunion trimestrielle à Saint-Denis

Ce samedi 11 mai 2019, l’A.C.G.C. a tenu sa réunion trimestrielle sur les bords de la Cèze dans le petit village de Saint-Denis.

Chaleureusement accueillie par Madame Sylvette MOLIERES, maire de cette commune, une cinquantaine de membres de l’association avait pris possession, dès 9 heures, des locaux très fonctionnels, mis à notre disposition par la municipalité. Autour du nouveau président et des présidents d’honneur Jean-Claude LACROIX et Daniel SALLES, le plaisir de se retrouver entre amis a très vite donné le ton à cette journée.

Après les mots de bienvenue de Madame MOLIERES, le président Alain MONTAGUT a remercié Madame le Maire de son accueil et de l’aide qu’elle a apportée pour l’organisation de cette rencontre. Il a ensuite dressé le tableau de la situation de notre association et brossé les perspectives envisagées pour le futur. Il a présenté le programme des activités à venir et donné quelques précisions concernant les « journées de Généalogie de Nîmes » ainsi que sur la mise en ligne future des Archives Départementales du Gard.

Ce fut ensuite au tour de Pierre CHANTE, co-auteur de nombreux ouvrages sur les villages de la vallée de la Cèze, de prendre la parole pour nous présenter la commune qui nous accueille. Après nous avoir expliqué pourquoi Saint-Denis est un village ecclésial, il s’est attaché à nous montrer les particularités de ce bourg en matière de construction. Il a insisté sur l’utilisation des matériaux trouvés sur place par les Saint-Denisiens pour l’édification de leur habitat, notamment l’emploi de galets provenant du lit de la Cèze mais aussi des champs environnants.

Après le déjeuner, pris en commun dans une ambiance très conviviale, les participants ont participé à une promenade digestive et culturelle à travers les ruelles du village, sous la conduite de notre conférencier et d’habitants de la commune très heureux de nous faire découvrir les richesses de Saint Denis.

Ce n’est que vers 17 heures 30 que les membres de l’association se sont séparés, heureux de cette belle journée que le soleil avait agrémenté de sa présence, en souhaitant se retrouver très bientôt pour continuer à discuter et à échanger, dans une ambiance toujours aussi conviviale et amicale.

Rendez-vous donc à Vézénobres le 31 août prochain.

Assemblée générale du 16 février 2019

Assemblée générale du 16 février 2019

Assemblée générale du 16 février 2019

Assemblée Générale de l’A.C.G.C

Notre Association a tenu son Assemblée Générale ce samedi 16 février 2019 à Clarensac en présence d’une soixantaine de personnes.

L’A.G. a validé l’exercice 2018 du Conseil d’Administration en votant le rapport moral et le rapport d’activité présentés par le président Daniel SALLES. Elle a voté le bilan financier présenté par le trésorier et donné quitus au vérificateur aux comptes.

Les participants ont ensuite élu les nouveaux membres du Conseil d’Administration et validé le Règlement Intérieur.

L’A.G.a rendu un hommage appuyé au président sortant et à la secrétaire pour le travail accompli sous leurs mandats pendant les cinq dernières années.

Le nouveau C.A. s’est alors réuni pour élire le nouveau bureau et définir les objectifs qu’il compte mettre en oeuvre dans les prochaines années pour s’adapter aux demandes actuelles.

Le mot du Président

 

Chers amis,

Au moment de prendre la présidence de notre association, je tiens à rendre hommage au Conseil d’Administration et tout particulièrement à notre président sortant, Daniel SALLES et à notre secrétaire également sortante, Nicolle GIROUX.

Accédant à la Présidence de l’A.C.G.C. dans des circonstances particulièrement difficiles, ils ont dû faire face à des situations très éprouvantes. Contre vents et marées, ils se sont battus pour maintenir notre association à flot sans jamais compter leur temps, tout en protégeant les travaux de chacun de nos adhérents.

Ils ont fait évoluer nos statuts et notre règlement intérieur pour mettre l’A.C.G.C. à l’abri de tout événement fâcheux qui pourrait compromettre les travaux de ses adhérents ou la disparition de son patrimoine propre.

Si je me permets, au nom de tous, de les remercier tous les deux ensemble, c’est parce que leur travail pour l’association est intimement mêlé. Les efforts déployés par notre président sortant se conjuguent étroitement avec l’extrême disponibilité de sa secrétaire.

Merci Nicolle. Merci Daniel. A nous maintenant de relever les manches et prendre le flambeau.

Le constat est simple et sans remise en question possible. Le monde d’aujourd’hui n’est plus celui des années 1980, lorsque les pères fondateurs de notre association envisageaient de regrouper les chercheurs et généalogistes cévenols. Aujourd’hui, l’apparition d’internet, les sites spécialisés de recherches, les nombreuses associations locales ou régionales et la mise en ligne des Archives Départementales ont changé la donne. La recherche de sa généalogie familiale, dont le seul but serait le remplissage de cases, avec des certitudes aléatoires, est devenue simple, rapide et sans grand intérêt sauf à s’ébahir devant un tableau bien rempli.

Nos prédécesseurs avaient bien anticipé ces changements en s’intitulant «Chercheurs» et «Généalogistes». C’est dans cette continuité que je souhaite m’inscrire en poursuivant leur œuvre et en l’adaptant aux formes modernes de communication. La précision de nos relevés, la qualité de nos communications doivent pouvoir être comparables aux articles des sociétés d’histoire régionale. l’A.C.G.C. jouit d’une bonne réputation qu’il nous faut maintenir à son niveau d’excellence.

Les personnes à la recherche de leurs racines restent aujourd’hui, peu de temps au sein d’une même association. A nous d’aller les chercher dans les communes que nous visitons lors de nos rencontres et de faire en sorte de les intéresser par des partenariats locaux ou par des objectifs de recherches historiques qu’ils pourraient faire leurs.

Je sais bien que le bénévolat et l’altruisme sont des notions d’un autre temps, mais j’ose encore croire que l’esprit d’équipe, le bien vivre ensemble passe par les fondamentaux du système associatif. « I am a dream » comme disait un homme célèbre. Que notre association soit un lieu convivial ou chacun se sente bien et ait envie de partager à la fois ses compétences, ses questionnements et ses doutes pour le bien de tous. Il est parfois préférable de savoir partager ses erreurs que de croire en son infaillibilité.

C’est dans cet esprit que je compte mener, avec vous tous, mon action à la tête de notre association. Je suis convaincu que c’est collectivement que nous servirons le mieux l’A.C.G.C.

Alain MONTAGUT